Edito

Lire la suite

Slolia

Lire la suite

LITTÉRATURE SLOVAQUE EN FRANÇAIS

Auteurs

  • Zuska Kepplová (1982)

    Journaliste et collaboratrice de l’influent quotidien slovaque Sme, elle est également l’auteure de livres en prose – Buchty švabachom (Partir, réfléchir, repartir, 2011), 57 km od Taškentu (A 57 km de Tachkent, 2013) et Reflux (2015). Elle appartient à la génération née sous le communisme, mais qui a grandi dans « la folie » des années 90 et a acquis une expérience à l’étranger (France). Dans ses romans sur les nomades modernes et les expatriés, elle part de sa propre expérience et s’intéresse à la question de l’identité face à un nouvel environnement : « Quand nous sommes transplantés dans un autre environnement, notre identité est ébranlée. Chez nous, nous savons où nous sommes, mais quand nous arrivons dans une grande ville étrangère, nous sommes tout à coup face à de très nombreux choix et nos décisions répondent à des logiques totalement différentes ». Toute une génération de jeunes Slovaques s’est identifiée aux personnages de son recueil de nouvelles Buchty švabachom (Partir, réfléchir, répartir), des jeunes attirés par les billets d’avion bon marché, prêts à franchir des frontières abolies pour aller travailler à l’étranger. Certains d’entre eux sont déjà rentrés. « Quand vous rentrez, vous vous rendez compte que la Slovaquie est en réalité tout à fait normale. Il n’y a pas de différence entre le Grand Monde et les Occidentaux parce que les Occidentaux sont présents partout », affirme l’auteure.

    Partir, réfléchir, repartir (2019)
    Traduction: Nicolas Guy
    À paraître aux Editions Intervalles

  • Balla (1967)

    L’un des écrivains les plus originaux de la scène littéraire contemporaine slovaque, connu pour ses nouvelles absurdes avec toute une pléiade de personnages esseulés, étrangers et étranges, incapables d’entrer en relation avec d’autres êtres humains. Le noyau de ses histoires sont souvent les conflits au sein d’une famille, et bien qu’on puisse qualifier son attitude de pessimiste, ses textes ne manquent pas d’humour. Il vit dans la petite ville de Nové Zámky où il travaille, à l’instar de Franz Kafka à l’époque, en tant que simple employé. Ses œuvres ont été traduites dans huit langues. Sa nouvelle V mene otca (Au nom du père, 2011) qui explore la vie d’un homme à la retraite et ses relations familiales compliquées, lui a valu le prestigieux prix littéraire slovaque Anasoft litera.

    Au nom du père (2019)
    Traduction : Michel Chasteau
    Editions Do

     

  • Jana Juráňová (1957)

    Écrivaine, traductrice et journaliste, elle s’intéresse aux problèmes de l’égalité des genres. En 1993, avec plusieurs collègues femmes, elle a créé l’organisation Aspekt qui opère dans les domaines de la diffusion de la culture, de la formation et des publications féministes. Elle publie dans la presse et écrit aussi pour le théâtre et pour la radio. Ses livres s’adressent aux adultes et aux enfants. Dans sa prose et ses pièces de théâtre, elle brise les stéréotypes traditionnels concernant le genre, ainsi que certains ‘mythes’ slovaques et, avec un grain d’ironie salvatrice, elle pose un regard impitoyable sur les grands acteurs de l’Histoire slovaque du XIXe siècle ainsi que sur les pseudo-intellectuels contemporains. Les thèmes récurrents de ses œuvres en prose sont l’intimité dans les relations interpersonnelles et l’amour sous tous ses aspects. Les femmes et leurs relations représentent, pour Juráňová, une source d'inspiration inépuisable. Elle confronte volontiers les sentiments et les désirs de ses personnages féminins, épouses, filles, amies, rivales et folles ennemies du monde des hommes. Elle est l’une des représentantes les plus importantes du milieu littéraire féministe slovaque contemporain. Ses œuvres Orodovnice (Les Suppliantes ; 2006), Žila som s Hviezdoslavom, 2008 (Ilona. Ma vie avec le poète ; 2019), Lásky nebeské (Les amours divines ; 2010) et Nevybavená záležitosť (Affaire non classée ; 2013) se sont qualifiés au dernier tour du prix littéraire slovaque le plus prestigieux Anasoft litera. Jana Juráňová a aussi publié quatre livres pour adolescentes.

    Ilona. Ma vie avec le poète (2019)
    Traduction : Barbora Faure
    Éditions Do

  • Zuska Kepplová (1982)
  • Balla (1967)
  • Jana Juráňová (1957)

Suivez nous sur les réseaux sociaux

facebook instagram

Programme

Chers visiteurs, vous trouverez bientôt sur ce site le programme complet des présentations des auteurs slovaques, ainsi que de leurs oeuvres, dans le pavillon de Bratislava à LIVRE PARIS 2019.