Edito

Lire la suite

Slolia

Lire la suite

LITTÉRATURE SLOVAQUE EN FRANÇAIS

Auteurs

  • Pavol Rankov (1964)

    Romancier et essayiste, Pavol Rankov a réalisé ses débuts littéraires dans les années 90 avec une série de nouvelles caractérisées par une atmosphère fantasque et une subtile mystification du réel. Ces dernières années, ce sont surtout ses romans qui ont eu une résonance particulière. Ils reflètent l’expérience historique de l’Europe centrale, notamment dans son livre Stalo sa prvého septembra (C’est arrivé un 1er septembre), récompensé / distingué par le Prix de l’Union européenne pour la littérature et le Prix littéraire d’Europe Centrale Angélus.. Une pièce tirée de l’intrigue du roman est à l’affiche du Théâtre national slovaque. Ce roman historique couvre la période de 1938 jusqu’à 1968 et raconte l’histoire de trois amis qui se battent pour l’amour d’une femme dans la folle tourmente des événements de l’Histoire : Munich, l’Arbitrage de Vienne, la Seconde Guerre mondiale, le coup de Prague de février 1948 et l’occupation soviétique d’août 1968.

    C’est arrivé un 1er septembre  (2019)
    Traduction : Michel Chasteau
    Gaïa Editions

  • Monika Kompaníková (1979)

    Elle a étudié la peinture et les arts graphiques à l’Ecole des Beaux-Arts de Bratislava. Pour son premier roman Miesto pre samotu (Une place pour la solitude ; 2003), elle a reçu le Prix Ivan Krasko. Après un second roman Biele miesta (Endroits blancs ; 2006), elle en a publié un troisième quatre ans plus tard, Piata loď (Le cinquième bateau, 2010 ; trad. fr. 2019), sur la fragilité du monde des enfants, et elle a reçu le prix Anasoft litera. En 2013, ses Contes des profondeurs marines obtiennent un grand succès. Son dernier roman a pour titre Na sútoku (Au confluent ; 2016). Ce qui est caractéristique pour ses livres, c’est une atmosphère spécifique dans laquelle un jeune protagoniste est confronté au monde cruel et émotionnellement déséquilibré des adultes. L’auteure publie aussi régulièrement des articles dans la presse quotidienne et se consacre à des activités sociales : elle travaille par exemple avec le Centre pour la philanthropie et l’Institut pour les affaires publiques (une association indépendante ayant pour but d’analyser les questions d’interêt public).

    Le cinquième bateau (2019)
    Traduction : Vivien Cosculluela
    Belleville éditions

  • Mila Haugová (1942)

    Le vrai noyau de la poésie de Mila Haugová, ce sont les rapports homme-femme observés à travers les images sacrées du corps humain, de la chair. Dès ses premières poèmes, l’un des thèmes-clés de son œuvre poétique se profile : l’amour érotique. Ses vers sont une réflexion profonde sur la douleur, la souffrance et la recherche constante de l’amour. Haugová parle la langue des étoiles et celle des plantes. Elle ne se charge pas du poids de la douleur ni de la souffrance du monde, mais cultive avec passion son espace vital. Car, selon ses propres paroles, elle écrit comme elle respire. En 2001, plusieurs de ses poèmes inspirés par des mythes et légendes ont été publiées par la maison d’édition parisienne Caractères, dans le recueil Gradiva. Par l’austérité du langage de ses poèmes, l’auteure se rapproche encore plus de l’essence de ce qu’elle est en train de vivre. Sa poésie sera également présentée dans l’anthologie Les Danubiennes (2019) des Editions Pétra.

    Les Danubiennes (2019)
    Traduction : Jeanine Baude et Miroslava Vallová
    Editions Pétra

    Gradiva (2001)
    Traduction : Jana  Boxberger, Sabine  Bollack, Vladimir-Claude Fisera a Monique Laederach
    Editions Caractėres

  • Pavol Rankov (1964)
  • Monika Kompaníková (1979)
  • Mila Haugová (1942)

Suivez nous sur les réseaux sociaux

facebook instagram

Programme

Chers visiteurs, vous trouverez bientôt sur ce site le programme complet des présentations des auteurs slovaques, ainsi que de leurs oeuvres, dans le pavillon de Bratislava à LIVRE PARIS 2019.