Marché du livre en Slovaquie

Nombre de livres publiés

En 2017, au total 10 396 titres non-périodiques ont été publiés, il s’agit d’une légère baisse de 340 titres en comparaison avec l’année 2016. Les livres représentent 8 220 titres du nombre total de titres non-périodiques et les brochures 2 176 titres. Le nombre total d’exemplaires publiés s’élève ainsi à 13  808 344.

Quant aux traductions, 3 038 publications non-périodiques ont été publiées dont les plus répandues étaient les traductions de l’anglais avec 1 710 titres, du hongrois avec 551 titres, de l’allemand − 212 titres et du tchèque − 101 titres. La plus forte augmentation concerne les traductions du hongrois suivi d’une légère hausse concernant les traductions du tchèque. En 2018, les traductions depuis le français ont connu une légère baisse par rapport à l’année précédente avec 78 titres traduits.

Nombre d’éditeurs

En 2017, la République slovaque comptait 1 673 éditeurs, ce qui représente une baisse atteignant ainsi le niveau de 2014.

Vente de livres

Les chiffres n’indiquent pas que la vente de livres est en baisse, même si cette impression est largement répandue.

La vente en ligne connaît une augmentation dynamique et grâce à une expansion des réseaux les plus importants, le chiffre d’affaires des magasins physiques est également en hausse. Selon les informations disponibles, la vente de livres est en baisse dans les supermarchés et dans le cas de la vente en « porte à porte ».

Les librairies physiques constituent le canal de vente de livres le plus important. Bien que les chaînes de librairies telles que « Panta Rhei » et « Martinus » n’aient pas augmenté de manière significative le nombre de magasins ouverts en 2017, leurs recettes étaient en hausse. « Knihy pre každého » (« Livres pour tous ») reste le troisième réseau le plus important ayant également enregistré une augmentation de ses recettes. Le chiffre d’affaires réalisé par l’intermédiaire des librairies physiques et autres commerces de détail se situe au niveau du montant de 60 millions d’euros. Les sondages réalisés auprès des distributeurs montrent que la part des librairies « indépendantes » (à savoir des librairies en dehors des trois réseaux précités) a légèrement baissé. Toutefois, elles continuent à réaliser à peu près 25% du chiffre d’affaires, restant ainsi un acteur très important sur le marché. Certes, pour la plupart, ces données concernent le chiffre d’affaires réalisé dans les magasins physiques et par la vente en ligne.

« Panta Rhei » maintient sa position dominante quant aux librairies physiques ayant dépassé les 50 % du chiffre d’affaires réalisé. Viennent ensuite des réseaux « Martinus » et « Knihy pre každého » (« Livres pour tous »).

La vente dans les supermarchés continue à enregistrer une baisse significative. Si les estimations du chiffre d’affaires pour l’année 2016 étaient de 6-7 millions d’euros, en 2017 un chiffre d’affaires de 5-6 millions d’euros serait réalisé. Par ailleurs, une diminution du volume des ventes en « porte à porte » est également constatée, représentant environ 5-6 millions d’euros.

D’après les chiffres recueillis, il paraît que le chiffre d’affaires total réalisé en Slovaquie a légèrement progressé par rapport à l’année 2016 atteignant 105-110 millions d’euros (HT). Le volume le plus important des ventes est réalisé par des détaillants spécialisés − c’est-à-dire des magasins physiques et des librairies en ligne, et de nombreux canaux de vente alternatifs connaissent un léger déclin.

Distribution

En 2017, la vente en gros de livres n’a pas connu de significatifs changements et est restée relativement stable en Slovaquie. L’approvisionnement des détaillants et magasins en ligne s’est poursuivi dans un environnement concurrentiel.

Le marché comprend plusieurs grandes distributions avec de nombreux éditeurs, de même que deux grands éditeurs avec leur propre distribution ainsi que quelques petites entités qui se consacrent à la distribution de différents titres. L’approvisionnement des réseaux les plus importants de librairies, « Panta Rhei » et « Martinus », continue à être effectué par deux grands grossistes, mais les approvisionnements directs, entre éditeurs et détaillants sans passer par les grossistes, ne sont pas rares non plus.

Librairies en ligne 

La vente de livres par Internet est particulièrement forte même si le taux d’achats dans les magasins physiques et sur Internet serait stabilisé. En plus des librairies en ligne, l’année dernière des boutiques en ligne proposant une large gamme de produits ont élargi leur offre par la vente de livres et comme mentionné, de nombreuses librairies indépendantes locales dirigent des magasins physiques et boutiques en ligne. Dans ce secteur, la première place revient largement à « Martinus ».

Parmi d’autres boutiques en ligne importantes on peut citer « Gorila.sk », mais elle a été rachetée par Martinus, « Bux.sk », « Pantarhei.sk »ou encore « Megaknihy.sk ». Il s’agit d’un marché fortement concurrentiel où le combat pour attirer la clientèle consiste à baisser les prix mais aussi à organiser des activités de marketing tout au long de l’année.

Livres numériques 

La demande est en hausse constante ces dernières années. Même si la proportion des ebooks est relativement basse sur le marché du livre, la demande est de plus en plus importante.

L’offre s’élargit et à ce jour, 14 000 livres numériques sont disponibles en slovaque et en tchèque. Cette demande est due également au fait que les lecteurs de livres numériques sont beaucoup plus accessibles et de plus, on peut également lire sur nos smartphones, tablettes et ordinateurs – donc sur des appareils que beaucoup de monde utilise au quotidien. Par ailleurs, ceux qui lisent beaucoup, peuvent faire des économies grâce aux ebooks étant donné qu’ils sont moins chers de 30 % par rapport aux livres imprimés.

Pour l’instant, la vente de livres ne dépend pas de la vente de livres numériques. Les livres numériques ne sont plus considérés comme une menace pour le livre imprimé, du moins pas de manière aussi significative que dans le passé. Au contraire, ils ont trouvé leur place en tant qu’alternative et complètent parfaitement l’offre de livres imprimés. Chaque format a des avantages et des inconvénients. Dans des cas particuliers, les formats numériques peuvent être mis en avant au détriment du livre classique, mais il s’agit souvent d’un groupe cible spécifique. Alors que les amateurs de livres imprimés restent fidèles à l’impression, les autres changent de formats en fonction de la situation et du genre. Même si le nombre de personnes lisant des livres numériques augmente, il s’agit souvent des gens qui n’auraient pas acheté de livres imprimés. À titre d’exemple nous pouvons citer les Slovaques qui vivent à l’étranger – pour eux, les livres numériques facilitent l’accès rapide aux titres qui viennent de paraître en slovaque sans devoir attendre la livraison ou payer le double du prix d’un livre à cause des frais de port.

Programme

Chers visiteurs, vous trouverez bientôt sur ce site le programme complet des présentations des auteurs slovaques, ainsi que de leurs oeuvres, dans le pavillon de Bratislava à LIVRE PARIS 2019.