Mária Ferenčuhová (1975)

Mária Ferenčuhová (1975)

Mária Ferenčuhová est née et a grandi à Bratislava où elle vit actuellement, après plusieurs années passées à Paris. Jusqu’à tout récemment, elle enseignait à l’Académie des Arts musicaux. Elle a notamment traduit en slovaque des romans d’auteurs français (Paul Virilio, Amélie Nothomb, Philippe Sollers, Samuel Beckett, Jacques Rancière, Laurent Binet, Alain Mabanckou). Comme elle le dit elle-même, elle écrit de la poésie quand elle est obligée, quand elle ne réussit pas à résister. Ce n’est pas un besoin pour elle, c’est une nécessité. Tous ses livres pourraient tout aussi bien être des fragments de journaux intimes. Elle travaille avec des images qui sont comme des carnets d’un monde qui ne rentrera jamais dans un cadre. Seuls les détails rentrent, souvent des objets très ordinaires, concrets qui ne peuvent avoir de sens qu’en association avec d’autres, qui se chevauchent de sorte que, finalement, ils peuvent fonctionner comme une métaphore. Les éditions La Traductière publient en français son dernier recueil de poésie, Imunita (Immunité, 2019) qui a connu en Slovaquie un grand succès auprès des lecteurs. Ce livre aborde la thème de la maladie, ici un cancer, pour explorer l’intimité de la lutte pour la survie et pour poser la question des répercussions de la maladie sur la relation avec l’autre. Ses poésies sont également présentées dans l’anthologie Les Danubiennes (2019) aux Editions Pétra.

Immunité (2019)
Traduction : Silvia Majerská
La Traductière

Les Danubiennes (2019)
Traduction : Jeanine Baude et Miroslava Vallová
Editions Pétra

Programme

Chers visiteurs, vous trouverez bientôt sur ce site le programme complet des présentations des auteurs slovaques, ainsi que de leurs oeuvres, dans le pavillon de Bratislava à LIVRE PARIS 2019.